13119923_1550162931952682_7309201174365071162_o

Hôpital des Nounours 2016

Cette année encore, l’Hôpital des Nounours a eu lieu sur le domaine La Merci à La Tronche du 14 au 18 mars. Cet événement, créé en Allemagne en 2000 et exporté en Europe grâce aux étudiants IFMSA, est promu depuis peu en France par l’ANEMF.

L’HDN, c’est une semaine entière où un mini hôpital est monté de toutes pièces dans les locaux de la faculté de médecine et pharmacie. Les enfants de classes de maternelle ou de primaire (jusqu’au CE1) viennent  faire soigner leurs peluches par des étudiants de toutes les filières médicales (de kiné à sage-femme, en passant par les manips radio) qui leur expliquent des gestes simples et le rôle de chacun des soignants.
Cette année, nous avons pu accueillir 253 enfants de 9 écoles différentes, accompagnés par 300 bénévoles de toutes les filières de santé, qui ont eu la chance de leur faire découvrir cet univers immense qu’est l’hôpital.
Ainsi, nous avons pu monter de nombreux stands tels que le stand de chirurgie, où des étudiants en tenue de bloc plâtraient les pattes de nounours cassées ; ou encore le stand des « nounoursologues » qui faisaient découvrir aux enfants le stéthoscope et le marteau réflexe. Une salle de pharmacie expérimentale nous a permis d’apprendre aux enfants quel est le rôle d’un pharmacien, avec des activités ludiques telle que la fabrication de « stop bobo » et de « tue bébêtes » pour peluches atteintes d’angine. A côté de ces nombreux stands tenus par des étudiants, nous avons eu la chance de pouvoir collaborer avec le SAMU, qui a accepté de faire venir une ambulance toute la semaine pour montrer aux enfants la prise en charge en urgence d’un gros nounours blessé.
Les maîtresses comme les enfants étaient ravis. Au terme de cette semaine, nous espérons avoir atteint notre objectif principal : dédramatiser l’effet « blouse blanche » chez les élèves, mais également amuser les étudiants bénévoles, qui ont pu se familiariser avec les enfants et apprendre les comportements à avoir avec eux dans le cadre de futures prises en charge médicales.